AGENCE OBJECTIF PERFORMANCE

AOP vous accompagne du projet à la réception de votre construction

Pour mieux comprendre

Pourquoi la RT 2012 ?

La Réglementation Thermique 2012 (ou rt 2012) est inscrite au code de la construction aux articles

R111-20 à R111-22.

La rt 2102 vise à réduire la consommation énergétique des Français et donc les gaz à effet de serre. La réglementation thermique a, par conséquent, un impact sur les économies énergétiques pour les ménages.

Cadre légal depuis le 1er janvier 2013, la rt 2012 définit les limites maximales de consommation énergétique des constructions neuves. La réglementation thermique concerne également les extensions et les surélévations des bâtiments. Concrètement, la rt 2012, et l’étude thermique qui en découle, concernent cinq postes clé de votre construction : chauffage, ventilation, climatisation, production d'eau chaude sanitaire et éclairage.

La Réglementation thermique 2012 est applicable aux bâtiments neufs ou parties neuves de bâtiment ayant fait l'objet d'une demande de permis de construire déposée à partir du 1er janvier 2013.

Les études proposées sur notre site viennent en réponse à cette obligation légale.

L'Etude Thermique ?

En amont de la construction, une étude thermique vous permettra d'avoir un cahier des charges précis des matériaux et performances utilisées dans les calculs. L'étude thermique vous permettra également de calculer la puissance de votre générateur de chauffage (pompe à chaleur, chaudière, poêle, ou autre système), ainsi que la puissance des émetteurs (plancher chauffant, radiateur) à installer pièce par pièce. Un 1er RDV nous permettra de déterminer les grandes lignes à suivre sur les matériaux, les systèmes de chauffage, de ventilation, et d'eau chaude sanitaire. Nous pourrons alors faire les calculs nécessaires au dépôt du permis de construire (Bbio), mais également ceux qui vous seront demandés à l'achèvement des travaux (Cep et Tic).

Pour connaître la conformité de votre projet à la Réglementation Thermique, il est nécessaire de faire une étude thermique réglementaire, qui nous impose de calculer les 3 éléments suivants :

  • le Bbio : c'est le besoin bioclimatique de votre habitat
  • le Cep : c'est la future consommation conventionnelle en énergie primaire de votre habitat
  • la Tic : c'est la future température intérieure de confort en été de votre habitat. Ce calcul est rendu obligatoire depuis la RT 2000 afin d'éviter d'avoir recours à la climatisation en été.

Nous vous accompagnons dans vos choix afin de sélectionner les matériaux et les systèmes les plus pertinents pour votre projet.

Pour connaître la conformité de votre projet à la Réglementation Thermique, il est nécessaire de faire une étude thermique réglementaire.

Les calculs effectués seront transmis au ministère chargé du contrôle, qui nous renverra le document demandé en mairie.

 

L’ensemble des résultats produits par l’étude est modulé en fonction de scénarios d’utilisation du bâtiment d’habitation. Une fois l’étude thermique prévisionnelle achevée, le thermicien transmet au maître d’ouvrage un récapitulatif standardisé au format .xml. Il revient au maître d’ouvrage d’établir lui-même l’attestation RT2012 à joindre au dépôt du permis de construire. Pour cela, il faut se rendre sur le site www.rt-batiment.fr pour générer automatiquement l’attestation RT2012. Il faudra pour cela charger le fichier .xml produit par le thermicien.

La consultation d’un thermicien est vitale dès l’esquisse du permis de construire. Nous vous conseillerons à la fois sur l’orientation de la construction et sur le choix des matériaux, lesquels sont très largement tributaires du terrain d’implantation. L’étude thermique sert à vérifier les 3 exigences de résultat de la Réglementation Thermique : Bbio max / Cep / Tic. L’étude thermique génère également un fichier .xml RT 2012, il sera utilisé pour réaliser les autres étapes. Nous vous proposons de réduire le coût de votre construction en optimisant la conception de vos bâtiments tout en répondant aux exigences de la RT 2012 !

Test d'infiltrométrie c'est quoi ?

Avec l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, le poste de déperditions par renouvellement d’air représente une part de plus en plus importante dans le bilan de chauffage.

De plus, un logement collectif, une maison ou un bâtiment qui n’est pas étanche (infiltrations d'air parasites), entraîne une dégradation de la qualité de l’air et du confort des occupants, ainsi qu’une augmentation des risques de condensation.

Assurer un bon niveau d’étanchéité à l’air pour un bâtiment, c’est être capable de maîtriser les flux d’air qui circulent à travers des orifices volontaires (bouches de ventilation...) et limiter les flux incontrôlés qui peuvent être source de pathologies, d’inconfort et de gaspillage d’énergie.

Il ne s'agit en aucun cas de confiner les occupants dans un « sac en plastique », mais au contraire de leur procurer de l’air de qualité, en quantité suffisante mais sans excès.

La perméabilité à l’air d’une construction caractérise la sensibilité du bâtiment vis-à-vis des écoulements d’air parasites dûs aux défauts d’étanchéité non liés à un système de ventilation spécifique

Le test d'infiltrométrie fait partie de l'évaluation énergétique d'un bien et rentre dans le cadre des décisions prisent lors du Grenelle de l'Environnement afin de limiter les consommations d’énergies. 

Dans une maison standard, les fuites d'air disséminées un peu partout peuvent représenter 25 % des pertes de chaleur et ce chiffre peut monter jusqu’à 40 % dans une vieille maison. Cela entraine donc une surconsommation d'énergie pour chauffer votre maison. 

L'objectif du grenelle est de limiter les pertes d'airs à 0,6 m3/h/m2, ce qui correspond à une consommation d'énergie de 50 kWh-ep/m2/an.

Avant de rénover, demandez à un professionnel certifié la réalisation d’un test d’infiltrométrie.

Un bilan thermique vous apportera un complément au DPE, vérifiera l’état réel d’un bâtiment avant son achat ou sa rénovation, ciblera les travaux prioritaires et validera des travaux de rénovation (en contrôlant la mise en œuvre d’isolants, pose de menuiseries,

Les atouts d'une bonne étanchéité à l'air

  • Diminution du besoin de chauffage, donc réduction des dépenses énergétiques
  • Amélioration de la qualité de l’air intérieur : Maintien d’une hygrométrie de confort, réduction des polluants
  • Amélioration du confort : Confort intérieur : élimination des courants d’air en hiver et réduction du réchauffement intérieur l’été.
  • Amélioration de la salubrité du bâti : Réduction de la condensation de vapeur d’eau à l’intérieur des parois pouvant entraîner une dégradation des structures par moisissures, pourrissement, salpêtre

Comment cela se passe sur le Chantier ?

Le technicien établit un rendez-vous sur site avec le responsable du chantier.

Le jour du test le chantier doit être entièrement terminé afin d’optimiser un maximum le résultat. Après relevé des caractéristiques géométriques et météorologiques le technicien provoque à l’aide de sa porte soufflante une dépression ou surpression sur le bâtiment pour calculer les infiltrations d’air parasites exprimées en m3/h/m2 de SHON. Il effectue ensuite une recherche de fuite par caméra thermique ou générateur de fumée afin de localisée celle-ci et apporter des améliorations le cas échéant.

Note: Un test dit ‘’intermédiaire’’ peut être pratiqué avant la pose des éléments de finitions, celui-ci aura pour but d’optimiser le résultat final et apporter des améliorations techniques à moindre frais le cas échéant.

Attestation de Fin de travaux

Bien plus détaillée que la première, elle est transmise au plus tard à l’achèvement des travaux par le maître d’ouvrage. Le code de l’urbanisme prévoit qu’elle peut être jointe à la déclaration attestant l’achèvement et la conformité des travaux (DAACT), à retourner en mairie à la fin du chantier.

Objectif de l’attestation RT 2012 de fin de travaux:

Qualité de la personne établissant l’attestation, Les données administratives: SHONRT et SHAB réellement construites. Les exigences de résultats: L’attestation de fin de travaux

indique les valeurs réelles Bbio, Cep et Tic mesurée une fois la construction édifiée. Les exigences de moyens : perméabilité à l’air, recours à une source d’énergie renouvelable… Caractéristiques thermiques : types d’isolants, système de chauffage et ECS, ventilation…

L’établissement de cette attestation revient aux seuls professionnels cites par le code de la construction:

  • Contrôleur technique certifié à cet effet, Diagnostiqueur DPE lorsque le projet porte sur une maison individuelle ou accolé, un architecte, un organisme certificateur dans le cadre de la délivrance d’un label HPE.

L’attestation de fin de travaux est signée par:

  • Le maître d’ouvrage s’il a conçu lui-même le bâtiment ou lorsque le maître d’ouvrage n’a pas été chargé de sa conception.
  • Le maître d’œuvre lorsqu’il a assuré la conception du bâtiment.

L’attestation certifie que la construction respecte les contraintes imposée par la RT2012.

Une large gamme de produits d’exception adapté à vos goûts et à votre budget

2 Bis Clos De La Grange - 21380 - MARSANNAY LE BOIS - TEL. : 09 70 35 29 79